La Belgique est un état de droit, en tout cas en théorie, tout le monde le sait, mais certains l'oublient, consciemment ou inconsciemment. Dans chaque corporation ou société il y a des règles à respecter et une certaine déontologie qu'il faut à tout prix honorer. Comme toujours et souvent on ne se rappelle que de ce qui nous intéresse ou qui est en notre faveur, pour le reste, ni vu ni connu. C'est comme chez les croyants, on ne prend que les beaux morceaux, les plus délicieux et les plus faciles à ingurgiter. Le reste ne nous concerne pas. Dans des situations pareilles l'amnésie générale prend immédiatement le dessus.

Le développement économique durable des provinces du sud du Royaume a été au centre de Rencontres franco-marocaines à Bordeaux, organisées du premier au 6 septembre courant à l'initiative de la Fondation France Maroc pour la Paix et le Développement Durable et l'Association Ribat Al Fath pour le Développement Durable. Ces rencontres s'inscrivent dans le cadre du partenariat liant les deux associations en vue de la conception et la mise en œuvre de projets de développement dans les provinces du Sud du Maroc.

Les réserves de métaux comme le néodyme ou le lanthane, difficiles à extraire et utilisés dans la fabrication de véhicules électriques, batteries, panneaux solaires, éoliennes, sont concentrées en Chine. Les Etats-Unis ne comptent qu'une seule mine, en Californie. Indispensables aux batteries des véhicules électriques comme aux écrans des smartphones et aux éoliennes, les terres rares font l'objet de nombreuses convoitises au niveau mondial.

Le président français a notamment expliqué que « l'Afrique serait au cœur de ce G7 ». Il s'est adressé aux Français ce samedi, à 13 heures et à la télévision, pour expliquer les enjeux du sommet du G7 qui s'ouvre ce soir à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). « Juste avant l'ouverture du sommet » qu'il veut « utile » pour les populations,

Le président de la République veut « éliminer les discriminations » et espère qu'il sera suivi en ce sens par les autres dirigeants du G7. Il a annoncé vendredi lancer « un partenariat de Biarritz », dans le cadre du G7, dont les pays membres pourront « s'engager à éliminer les discriminations » entre les femmes et les hommes, et « se battre pour de nouveaux droits et de meilleures pratiques ».